Description: 

La société Ciments Calcia produit du ciment à l’usine de Villiers-au-Bouin. Cette usine, qui a produit 289 000 tonnes de ciment en 2016, est alimentée par deux carrières :

  • La carrière de la Huellerie, sur la commune de Saint-Germain-d'Arcé dans le département de la Sarthe (72), en région Pays-de-la-Loire ;
  • La carrière du Pont de Launay qui la jouxte, sur la commune de Villiers-au-Bouin dans le département de l’Indre-et-Loire (37) en région Centre Val de Loire

La carrière proposée pour le Quarry life award est celle de la Huellerie, actuellement en cours de renouvellement d’autorisation. Cette carrière, d’une superficie de 180ha, compte 110ha dédiés à l’extraction de matériaux et 500 000 tonnes de gisement y sont extraites chaque année.

Contexte écologique : la carrière située au sein d’un relief  boisé (chênes, aulnes, frênes). Les zones ouvertes s’insèrent dans un maillage bocager. Les sols bruns calcaires sont cultivés en prairies, pâtures et cultures céréalières. La rivière Fare longe le site à l’est et sa ripisylve constitue corridor écologique important.

La carrière est localisée à plus de 5 km des réserves naturelles et sites Natura 2000 les plus proches. Toutefois, la carrière englobe totalement une Zone Naturelle d’Inventaire Ecologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF) de type 1 « Coteau du Moulin de Coulonge », et recoupe la ZNIEFF de type 1 « Prairies et bois humides au Sud de la Chandesaiserie »

La remise en état de la carrière assure la restitution d’un milieu à vocation naturelle, avec la création de plusieurs structures d’habitats pour la faune et la flore, et agricole, avec la recréation de parcelles cultivables. Les espaces à vocation naturelle abriteront des zones en eau, un réseau de zones humides, des boisements, des pelouses calcicoles et un réseau de haies.

 

Description de l'habitat, de la faune et de la flore: 

La carrière est constituée d’une zone en cours d’exploitation (sol nu et pistes), de pelouses calcicoles, de zones humides temporaires ou permanentes, de friches, de boisements et de cultures. Les pelouses calcicoles présentent l’enjeu le plus important de ce site.

Le carreau d’exploitation de la Huellerie abrite plusieurs espèces animales protégées et à enjeu : le Pélodyte ponctué Pelodytes punctatus, l’Alyte accoucheur Alytes obstetricans, le Petit gravelot Charadrius dubius et l’Œdicnème criard Burhinus oedicnemus.

Deux espèces d’insectes rares et protégées, le Grand capricorne Cerambyx cerdo  et l’Azuré du serpolet Maculinea arion, fréquentent des espaces périphériques, au sein du périmètre autorisé.

Les chiroptères, quant-à eux, sont présents dans des boisements au nord et à l’est de la zone d’extraction : Barbastelle d’Europe Barbastella barbastellus, Murin de Bechstein Myotis bechsteinii, Grand et petit rhinolophe Rhinolophus ferrumequinum et Rhinolophus hipposideros, Grand murin Myotis myotis. Tous sont protégés.

Enfin, une espèce de plante, la Globulaire commune Globularia bisnagarica, est présente dans les milieux pionniers créés lors du décapage et de l’exploitation de la carrière. Elle est protégée au niveau régional et menacée d’extinction. Cette espèce est protégée régionalement et menacée.

Projet nature en cours:

Les mesures proposées sur la carrière (en cours d’acceptation par l’administration) consistent à :

  • Restaurer des pelouses calcicoles dans le cadre du réaménagement ; assurer une gestion conservatoire des pelouses calcicoles
  • Protéger une zone humide non exploitée
  • Déplacer des arbres abritant le Grand Capricorne
  • Déplacer des pieds de Globulaire commune
  • Créer des mares et des refuges associés
  • Créer des haies
  • Réaliser un boisement compensatoire et constituer des îlots de sénescence
  • Créer des gîtes artificiels à chiroptères à proximité de la carrière
  • Gérer les espèces exotiques envahissantes
  • Réaliser des suivis naturalistes
  • Sensibiliser le personnel

Enfin, la carrière s’est dotée d’un système de management de la biodiversité SMbio, labellisé dans la cadre de la Stratégie nationale pour la biodiversité. Il comprend l’identification des enjeux biodiversité, la mise en œuvre d’un plan d’actions et le suivi régulier sur le terrain des mesures réalisées.