Description: 

La carrière de Charny-sur-Meuse est située dans la vallée inondable en rive gauche de la rivière Meuse à proximité immédiate de l’agglomération de Verdun dans le département de la Meuse (55).

C’est une carrière qui exploite des matériaux alluvionnaires destinés au marché du béton hydraulique. La production annuelle est d’environ 130 000 tonnes par an.

Cette carrière est autorisée depuis plus de 30 ans. Les réaménagements déjà effectués consistent en la création de plans d’eau écologiques propices notamment à l’accueil de l’avifaune présente dans la vallée de la Meuse qui est classée en Zone de Protection Spéciale au titre de Natura 2000.

Description de l'habitat, de la faune et de la flore: 

La carrière abrite déjà de très nombreuses espèces d’oiseaux dont certaines sont patrimoniales et nicheuses : le petit gravelot, la pie-grièche écorcheur, la sterne pierregarin, le Bruant des Roseaux, le martin-pêcheur, le bihoreau gris, la marouette ponctuée, ou l’hirondelle de rivage qui niche en grand nombre dans les stocks de sable de l’installation (300 nids inventoriés en 2016) et pour laquelle des mesures de sauvegarde spécifiques sont prises en période de nidification : interdiction d’intervention, matérialisée par balisage, sur les stocks où sont présents les nids, affichage de la procédure dans les locaux de la carrière.

Des zones de la carrière sont défendues de toute exploitation car elles abritent des plantes protégées, en particulier la Scabieuse des Prés, ou des zones de reproduction des amphibiens et reptiles.  

Le réaménagement futur consiste à étendre les plans d’eau existants et à créer des zones humides (prairies, roselières, hauts-fonds, ilôts) propices à l’accueil des espèces présentes dans la Vallée de la Meuse. En parallèle, un ruisseau qui passe à proximité immédiate fera l’objet d’une restauration dans le cadre du renouvellement et de l’extension de la carrière.

Projet nature en cours:

La carrière de Charny-sur-Meuse fait l’objet d’un suivi avifaunistique par Monsieur Patrice Costa, naturaliste reporter, qui réalise depuis plusieurs années des comptages et dispense des conseils sur le réaménagement.

Des visites scolaires sont organisées régulièrement sur la carrière afin de faire découvrir l’activité extractive aux plus jeunes.